Photos


L'automne à Bucarest permet des promenades féeriques, à la découverte des villas les plus belles et les plus romantiques, souvent revêtues de leur manteau végétal. Vous pensiez qu'il n'y a que des barres d'immeubles post-communistes à Bucarest ? Détrompez-vous, replongez dans vos rêves d'enfant, en musardant au " hasard balthazar!".


Deux architectes bien cosmo- branchés, Mircea Marinescu et Radu Dudescu, se sont laissés aller à leurs penchants ésotériques, avec ce bel ensemble original d'immeubles, ornés des douze signes du zodiaque, Calea Dorobantilor.


Encore une chose que vous ne trouverez pas sur les Champs Elysées! Des œufs archi frais, tout droit sortis du poulailler, à deux minutes du quartier chic des ambassades, dans Dorobanti, à Bucarest! Je ne vous dis pas où sinon, il ne m'en restera plus!


Vous avez dit cannabis? Outre qu'on le trouve en gélules, en vente libre dans les magasins bios ( ça décoiffe, je ne conseille pas) de Bucarest, on trouve aussi des boutiques légalement ouvertes, qui vendent toutes sortes de produits à base de chanvre; entre autre des produits d'hygiène, mousse de rasage comprise. Pour les aventuriers de la zone urbaine!


C'est une histoire belge et pourtant elle est vraie! Éric, ci-dessus, belge donc, sans doute très amoureux de sa compagne roumaine, donc un peu étourdi, s'est trompé en me donnant son adresse lorsqu'il m'a commandé mon livre: Ils sont fous ces Roumains! Lequel m'est revenu au bout d'environ trois mois. Il a donc fini par recevoir sa commande, en bon état en plus, avec un délai inhabituel et beaucoup de patience. Ça valait bien une photo, entre autres, pour dire que les postes roumaine et belge, ça marche bien!


L'un des Pet-Shops du grand marché d'Obor ( l'un des plus grands d'Europe): quand on aime, on ne compte pas! Si vous doutez que les Roumains aiment leurs animaux de compagnie, c'est que vous ne les avez jamais vu faire la queue devant les Pet-Shops pour y faire leurs courses animalières. Lesquels proposent de l'alimentaire, des produits de soins et d'hygiène en tous genres et des collections de très beaux manteaux pour chiens.


Ma poste préférée à Stefan Cel Mare: La Poste roumaine ne cessera de vous étonnez: outre que vous devez y coller vos timbres avec de gros tubes de colle UHU, qui semble-t-il possède de mystérieuses vertues bactériennes, vous trouverez à la Posta Romana, des crayons de couleurs et des calendriers orthodoxes, en plus des colis et toute l'année, de la Propolis et de la vitamine C naturelle, remèdes sacro-saints ici. Par contre si vous demandez des timbres, c'est parfois compliqué!
Le personnel est sérieux; elle marche remarquablement bien!


Le Sphinx des Bucegi, est le haut-lieu cosmo-tellurique le plus fameux de Roumanie qui en compte sept sur son territoire. Il se situe à 2200 mètres, dans les montagnes Bucegi, au-dessus de la ville de Sinaïa où se trouve aussi le Château de Peles, lieu de résidence des Rois de Roumanie jusqu'au début du XXème siècle. Le Sphinx serait au surplomb d'une base souterraine non accessible au public, contenant une bibliothèque secrète, mémoire de l'Humanité. Découverte qui fut très médiatisée en Roumanie mais dont on entend peu parler en France. Légende ou réalité, à vous de voir. On y monte à pied ou en télécabine, de préférence d'avril à octobre. Ensuite bonjour le verglas!


A découvrir d'urgence avant que les beaux timbres de Noël soient épuisés: la société roumaine de philatélie: Romfilatelia, riche en pures merveilles.


Je pleure d'émotion lorsque la brodeuse traditionnelle Maria Ciuca de Sibiu, me fait revêtir la magnifique blouse de collection brodée main, de sa mère, réalisée 80 ans auparavant. Je me suis consolée en allant vite en acheter deux autres plus récentes, chez My Romanian Store à Bucarest.


S'il y a une chose qui ne se discute pas en Roumanie, c'est bien que le féminin l'emporte sur le masculin. Une longueur d'avance, quoi!


Le grand chic à Bucarest, s'assortir à son animal domestique et réciproquement!


Encore une chose que vous ne verrez pas en France, la pancarte de nom de rue carrément à l'intérieur d'un jardin privé! La signalétique urbaine à Bucarest, tout un poème!


Le nouveau gouvernement roumain récemment reconstitué, en ce mois de décembre 2021, affiche résolument son optimisme et sa priorité de voir la vie en rose, en revêtant d'un manteau de lumière rose fushia fluo, le Palais du Gouvernement, Piata Victoriei. Un signal fort comme aurait dit ChiChi!

Hors Bucarest c'est surprenant aussi! Lors de nos reportages en Roumanie pour Ils sont fous ces Roumains!, nous avons eu parfois des surprises sur la route; quand ce n'est pas un arbre qui vient juste de tomber et barre la route, c'est un troupeau de moutons et son berger. La nature nous fait bien sentir qu'elle est prioritaire et qu'il vaut mieux rouler prudemment, avec de bons réflexes!


Encor une chose peu probable en France: au Musée Astra de Sibiu, la plupart des maisons sont à la charge de propriétaires à" la mode de Bretagne", qui en échange de l'entretien des maisons et jardins, ont la jouissance de leur domaine; ce qui explique que les visiteurs assistent de loin à des pique-niques sur l'herbe à la mode roumaine de ces "propriétaires", c'est à dire très organisés!


Mon amie peintre naïf roumain, Mariana Mihut, ici dans son jardin avec l'une de ses œuvres, est l'un des meilleurs peintres naïfs connus, à l'international. C'est aussi une belle âme d'artiste généreuse. Découvrez son histoire dans mon livre Ils sont fous ces Roumains!


A Bucarest, l'on trouve aussi les plus belles et grandes bouteilles de spiritueux que j'ai jamais vu, le sens des grandeurs typiquement roumain, qui s'applique aussi à l'impressionnante collection de champagnes français, russes et roumains! Chez Nic Classic. Depuis 1990.
Strada Aviator Radu Beller, n° 6


Quartier Dorobanti, les rénovations de demeures anciennes battent leur plein et contribuent à embellir le quartier, non stop. Cette grande maison typiquement roumaine, de style Brancovan, est particulièrement fascinante.


En période de Noël, les Roumains s'adonnent à leur sport favori, le selfie, devant les vitrines décorées à profusion, avec talent! Je n'ai vu de ma vie, autant de personnes se photographier comme eux. Signe d'une belle joie de vivre intacte.


Le Front desk de la Clinique d'esthétique dentaire Clarisse de Bucarest, où Marie et Emilia gèrent avec une patience hors du commun et le sourire, un planning qui ferait péter les plombs à toute secrétaire médicale française; à côté, un pivot roumain dernière génération indolore et un pivot de métal français, qui te pourrit la vie pendant des années! S'adapter à la gestion hors du temps des plannings par les Roumains, sujet d'équilibrisme au quotidien, peut valoir la peine de patienter!


Un de mes meilleurs moments de l'année 2019, a été lorsque j'ai traversé Bucarest en compagnie de Craita Terralunga (au volant), une collectionneuse de voitures anciennes, devenue spontanément une amie, lorsque je tombais en admiration devant sa voiture qu'elle venait de garer. Nous avons donc eu le privilège de recevoir les applaudissements des passants et des autres automobilistes, les Roumains n'étant pas avares de compliments et d'un tempérament latin enthousiaste, lors de cette mémorable et punchy randonnée. Retrouvez les voitures de Craita et d'autres collectionneurs, dans mon livre Ils sont fous ces Roumains!


Je ne cesse d'être attendrie par la générosité des fleuristes roumains qui vous mettent un mètre de ruban soyeux, à chaque achat, que vous preniez trois roses, une rose ou un bouquet énorme! Sans doute fabriqué en Turquie, fournisseur séculaire en mercerie (y compris pour la France, et oui les premiers fils à broder français sont nés en Turquie!).


La Roumanie, paradis des amateurs de bons vins et des oenologues, vous offre des découvertes hallucinantes sans fin. L'un de mes préférés est le Purcari, rose, rouge ou blanc, c'est celui qui pour moi (je suis loin d'avoir tout découvert et testé), tient le mieux la route et ennivre peu! Il est produit au domaine de Purcari, en République de Moldavie, autrefois en territoire roumain, à 100km de Chisinau, la capitale. C'est l'un des vins les plus connus en Roumanie.


Petit panier du jour à Bucarest! hyper frais et hyper bon: pour 7,88 euros(39 lei) vous aurez: un kilog bien pesé de pommes de terre, deux beaux bouquets de persil, 2 citrons, 3 énormes oranges de Grèce, une livre de 6 clémentines bien parfumées, un régime de 6 bananes. A la boulangerie française, pour le même prix, j'ai eu une mini quiche et une tranche de cake. Pour vous permettre de comparer les prix, chez Carrfour Bucarest, pour moins de 5,50 euros, une plaque de beurre salée 250gr au sel de Guérande et 8 beaux oeufs frais du terroir roumain, bien jaunes.


En plein cœur de Bucarest, mon église orthodoxe de quartier, fête l'épiphanie; les prières s'envolent au-dessus des maisons, une foule recueillie toutes générations confondues déborde jusque sur le trottoir.


Le 8 mars est en Roumanie la fête de Martisor, la fête du printemps, où les Roumains s’en donnent à cœur joie dans leur passion pour les fleurs que l’on offre à toutes les femmes que l’on aime. On sent une exaltation vibrionnant dans l’air, tandis qu’ils se jettent sur les bouquets savants et frais, comme sur les jonquilles et jacinthes géantes, accompagnés des martisors en forme de broches nouées de fils blanc et rouge !


Non, non, Anca, mon adorable banquière à Bucarest, ne s'apprête pas à faire sauter la banque mais à gonfler à l'hélium, les ballons d'anniversaire de son fiston!


En plein quartier des ambassades, à Bucarest, les arbres qui longent la jolie terrasse couverte, du restaurant Pata Negra, hébergent une belle collection de nichoirs; histoire d'attirer les oiseaux pour agrémenter les repas de leurs présences musicales!


La plus grande pharmacie de vos rêves, Farmacia Tei, se trouve à Bucarest, Boulevard Barbu Vacarescu. Elle possède une quinzaine de comptoirs auxquels on accèdent lorsque c'est son tour et que le numéro du comptoir qui se libère, apparait sur un écran. Ambiance très bon enfant, temps d'attente environ 5 minutes et pharmacienne adorable, qui parle français. Une cloison de vitrines la sépare de la partie produits bios, encore plus grande, un vrai paradis pour les amateurs. On appréciera après s'être perdu dans le quartier, des toilettes publiques hyper clean, dans le hall de la pharmacie!


Monastère de Varatec, une île de paix et de lumière aux pays des sapins géants de Roumanie, que vous pouvez retrouver dans le livre" Maruca Cantacuzino Enesco" la, princesse rebelle qui adorait ce lieu de vacances, dans son enfance. Depuis plus de vingt ans, les sœurs Maica Elefteria et Maica Kiriachi y pratiquent la peinture traditionnelle à l'oeuf et aux pigments traditionnels, d'icônes orthodoxes.


Ma delicieuse Ciorbarie préférée, 73 Calea Dorobanti. A éviter entre 12h et 14h si vous êtes pressé. Les seuls qui râlent, critiquent et se la pètent dans la file d'attente cool: des français bien sûr!


La Provence à Bucarest c'est possible! Retrouvez les senteurs d'amande, de rose et de lavande de notre enfance (pour les Sudistes!) loin des marques pleines de parfums synthétiques, chez GIFTT, Strada Mendeleev 44, métro Piata Romana. La très sympathique et intelligente Dana vous y attend, qui parle parfaitement l'anglais, pour vous faire de jolis paquets cadeaux et pour ceux qui le veulent, soutenir haut la main, des discussions existentielles et sociétales fort intéressantes. On n'en finit jamais de comparer le vivre en France et le vivre en Roumanie!